Invités d'honneur 2015

Cosa DHERS

Site internet de l'artiste : www.cosa-dhers.fr

Fille d'un prestidigitateur de renommée mondiale, je pratiquais très tôt, à ses côtés, la magie dans les plus grands théâtres d'Europe.
Cette jeunesse dorée et laborieuse d'enfant de la balle s'est épanouie dans le côtoiement des plus grands artistes de music-hall et... Le travail épuisant qui jour et nuit dévore...

Pour échapper à la besogne ogresse je me suis inscrite aux Beaux-Arts de Toulouse et à l'Université de Lettres. Je verrouillais ainsi ma disponibilité.
Enfin libérée de la "Femme Sciée en Deux", de "la Femme Zigzag" et du "Médium Perla" je m'adonnais en toute légitimité à la pratique des Beaux-Arts et des Lettres.

Doctorat en poche, j'ai été quelques années chercheur en Sciences Humaines. Ce statut de rat de bibliothèque me mit radicalement à l'abri de des projecteurs incandescents...
La carrière de music-hall étant définitivement compromise, j'étais libre de choisir mon destin. Ce dernier m'a fait délaisser les Facultés pour me consacrer à l'enseignement et à la peinture.

J'ai développé un style pictural à l'image de mon parcours, caractérisé par une diversité technique et thématique. Au-delà des différences, pastels, illustrations et toiles ont un point commun: ce sont des espaces de narrations farfelues.

Un geste lyrique, ou bien un geste contrôlé, au service d'une figuration, a une finalité similaire: celle de raconter ce que les mots ne contiennent pas. Or, le champ de l'écriture picturale est plus large que celui d'une écriture livresque, car la syntaxe y est moins contraignante. Quelque liberté peut mieux s'y exercer.

Malheureusement, l'absence de syntaxe ne révèle quand même pas les secrets de l'indicible. C'est pourquoi l'art récidive toujours à discourir. Comme les numéros de scène qui répètent l'explosion des nuages de paillettes, un peu partout, un peu pour rien et un peu pour tout.
Finalement chacun de mes travaux est une histoire à la fois inutile et indispensable.

Voilà donc des décennies de tentatives répétées et réussies. "Réussies" en ce sens qu'elles sont systématiquement reconduites. J'adore recommencer et recommencer encore à tenter de parler avec les couleurs et les formes même si je sais que tous les discours sont vains.
Vains, certes... Mais qu'il est bon de se raconter des histoires et qu'il est meilleur encore des se les faire raconter !!!

Avec cette histoire-là, j'ai exposé en France, Espagne, Pays Bas, Californie, Canada... C'est sans doute en Hollande que se fera ma prochaine exposition.
Salut ! A la prochaine détonation colorée !

Expositions

Galerie Intemporel, Toulouse, France.
Musée Toulouse Lautrec - Palais de la Berbie, Albi, France.1992 Galerie Intemporel, Toulouse, France.
Salon des Méridionaux, Toulouse, France.
Galerie Henk Bothof Modern Art, Rotterdam, Pays-Bas.
Galerie intemporel, Toulouse, France.
Galerie Henk Bothof Modern Art, Rotterdam, Pays-Bas.
Galerie Internationale Montréal, Canada.
Galerie Parchemine, Montréal, Canada.
Association Desiris, Toulouse, France.
Association Desiris, Toulouse, France.
Publiée dans "Illustrator 37", annual of "The Society of Illustrators", New York, USA.
Salon National des Arts, Labège, France.
Exposition dans les locaux de l'établissement Kempf, Strasbourg.
Prix "Edouard Boullière", Salon des Meridionaux, Toulouse, France.
Invitée d'honneur Municipalité de Lespinasse, France.
Exposition Le Paladion, Toulouse, France.
Galerie Art Espace, Blagnac, France.
Salon des Méridionaux, Toulouse, France.
Publiée dans "Illustrator 41", annual of "The Society of lilustrators", New York, USA.
Salon des Méridionaux, Toulouse, France.
Inauguration du Centre Culturel de Lespinasse, France.
Invitée d'honneur Municipalité de Fenouillet, France.

Miroslav KOPECKY

Site internet de l'artiste : mirosculpture.wordpress.com

Miroslav Kopecky est né en République Tchèque en 1950. Il commence très jeune à sculpter les matières nobles.
Passionné, il décide de faire de cet art son métier en suivant une formation de tailleur de pierre.

Sa première exposition a lieu en 1977 à Nymburk suivies d’autres à Podebrady, Brno et Prague en 1981. Il s’installe en 1983 en France à Amiens, en 1995 dans l’Aude puis à Pailhés en Ariège en 1999.

Pour KOPECKY toute manifestation du vivant est indissociable de la nature qui l’environne : ses œuvres issues de la taille directe sont parties prenantes des quatre éléments fondamentaux.

Sa quête spirituelle est animée par un humanisme que les puristes seront heureux de redécouvrir à travers des formes, des symboles tout à fait particuliers. L’artiste sculpte en affirmant que son école, c'est la vie.

Miroslav Kopecky a travaillé comme restaurateur de monuments historiques (châteaux, églises…).

A Port-Vendres il a conçu le monument aux morts de Sidi-Ferruch. Ses sculptures animalières grandeur nature (ours, loup, marmotte) sont exposées au jardin public d’Aston (09). Deux de ses œuvres sont exposées au Musée Européen d’Art Moderne de Barcelone. A Saint Béat (31) sa monumentale ‘Légende de Pyrène ’ attire le regard sur la place publique.

Il a exposé en France (Limoux, Avignon, Laon, Cauterets..) en Espagne (Madrid, Barcelone)… En Belgique sur l’Archéosite d’Aubéchies il a sculpté in situ des pièces monumentales (sculptures de dieux, stèles funéraires…) entre 1994 et 2002.